Logo de la Clinique chiropratique
Accueil | Courriel | Carte routière     
         
 
HEURES D'OUVERTURE
Lundi: 16h00 - 20h30
Mardi: 16h00 - 20h30
Mercredi: 8h30 - 15h00
Jeudi: 8h30 - 15h00

T. 450.444.3028

Tarifs réduits pour enfants, étudiants et personnes âgées

INTERAC, MC, VISA acceptés
SOINS CHIROPRATIQUES
Au sujet du Dre Boulianne, chiropraticienne, D.C.
Examen chiropratique
Soins chiropratiques (Techniques)
Efficacité et durée des soins
Coûts des traitements
LA CHIROPRATIQUE
À qui s'adresse la chiropratique?
Qu'est-ce que la chiropratique?
Qu'est-ce que la kinésiologie appliquée?
La chiropratique au Québec
Recherches scientifiques appuyant la chiropratique
Suggestions de sites web à visiter
TÉMOIGNAGES
Témoignages de patients satisfaits des soins reçus du Dre Sophie Boulianne, chiropraticienne, D.C., M.Sc
 
 
Le complexe de subluxation vertébrale 
Source : Association des chiropraticiens du Québec
www.chiropratique.com



COMPLEXE DE SUBLUXATION VERTÉBRALE

Le complexe de subluxation vertébrale (CSV) désigne un mauvais fonctionnement de l’articulation entre deux vertèbres. Cette pathologie est accompagnée d’une perte de qualité du mouvement articulaire et d’un bris de l’équilibre biomécanique, physiologique et neurologique. Ces changements de la dynamique du corps peuvent être la source de divers problèmes de santé.

La colonne vertébrale est une structure mobile qui assure la protection de la moelle épinière, le lien de communication essentiel avec le cerveau. Si les vertèbres et les articulations qui composent la colonne vertébrale subissent un traumatisme ou sont blessées, et ce, même légèrement, celles-ci deviendront une source d’interférence à la transmission de l’influx nerveux en provenance du cerveau. L’influx nerveux est un courant électrique qui parcourt les nerfs et qui envoie des messages aller-retour au cerveau. Une entrave au cheminement de ce dernier perturbera la physiologie du corps et pourra entraîner des problèmes de santé.

LES CAUSES D'UN CSV

Tout facteur qui provoque un déséquilibre structural de la colonne vertébrale est susceptible de causer, à plus ou moins long terme, un CSV :
• Traumatismes et chutes
• Processus de la naissance
• Mouvements répétitifs
• Ergonomie au travail déficiente
• Changement de poids
• Arthrose
• Faiblesse musculaire
• Sédentarité
• Mauvaise posture


LES CONSÉQUENCES D'UN CSV

Tout au long de votre vie, la colonne est soumise à des demandes biomécaniques qui peuvent désorganiser une unité vertébrale. Ces demandes amèneront des déséquilibres (subluxation) au niveau des ligaments et des tendons. Si la subluxation n’est pas corrigée, elle peut entraîner des changements variés au niveau des tissus adjacents et devenir un ensemble, un complexe de changements anormaux, d’où le nom de complexe de la subluxation vertébrale. Les changements observés se regroupent en 5 composantes d’un CSV :

La colonne est soumise quotidiennement à des demandes biomécaniques qui peuvent désorganiser l’unité vertébrale. Ces demandes amèneront des déséquilibres (subluxations) au niveau des ligaments et des tendons. Si la subluxation n’est pas corrigée, elle peut entraîner des changements
variés au niveau des tissus adjacents et devenir un ensemble, un complexe de changements anormaux, d’où le nom de complexe de subluxation vertébrale. Les changements observés se regroupent en 5 composantes d’un CSV :

1. Kinésiophathologie: Le mouvement est anormal entre deux vertèbres.

2. Neuropathologie: Les nerfs, les capteurs de mouvement et la moelle épinière perdent leur capacité de bien acheminer l’influx nerveux aux organes, muscles et vaisseaux sanguins et faussent les informations vers le cerveau.

3. Myopathologie: Les muscles, associés à ces racines nerveuses déficientes, montrent de légers spasmes persistants. À moyen terme, on remarque une perte de position normale des vertèbres et à long terme, on observe des hangements de posture.

4. Histopathologie: La circulation sanguine est déséquilibrée et amène l’apparition d’inflammation qui empêche la guérison normale des tissus (disques, ligaments, etc.).

5. Pathophysiologie: Des dépôts de sel de calcium vont infiltrer les tissus malades et les articulations, ce qui amènera l’apparition d’arthrose.

L'APPROCHE CHIROPRATIQUE

L’approche chiropratique visera à corriger les complexes de subluxations vertébrales, c’est-à-dire stimuler le système nerveux en augmentant la mobilité des vertèbres touchées. Le traitement chiropratique consistera donc en des ajustements qui rétablissent la bonne synergie entre les structures vertébrales et nerveuses pour ainsi réduire le stress à la région. De plus, le chiropraticien favorisera la relaxation des muscles par du travail musculaire et des tissus mous (muscles,tendons, ligaments, fascia). L’objectif des soins chiropratiques est de réduire la douleur, restaurer la biomécanique de la région et prévenir la réapparition des épisodes douloureux. À la suite d’un diagnostic chiropratique, la nature et la durée des traitements varier ont selon l’importance du CSV , l’âge et l’occupation du patient. Il est à noter cependant, qu’un examen chiropratique régulier est essentiel à la prévention de l’apparition d’un CSV.

Grâce à des examens clinique, orthopédique, neurologique,chiropratique et radiologique si nécessaire, le chiropraticien pourra déterminer s’il y a des signes de CSV et de dérangements de la neurobiomécanique vertébrale.

L’approche chiropratique visera à corriger les complexes de subluxations vertébrales, c’est-à-dire stimuler le système nerveux en augmentant la mobilité des vertèbres touchées. Le traitement chiropratique consistera donc en des ajustements qui rétabliront la bonne synergie entre les structures vertébrales et nerveuses pour ainsi réduire le stress de la région affectée. De plus, le chiropraticien favorisera la relaxation des muscles par du travail musculaire et des tissus mous (muscle, tendon, ligament, fascia). L’objectif des soins chiropratiques est de réduire la douleur, restaurer la biomécanique de la région, rétablir et optimiser la communication du système neuro-musculo-squelettique de manière à prévenir la réapparition des épisodes douloureux. À la suite du diagnostic chiropratique, la nature et la durée des traitements varieront selon l’importance du CSV, l’âge et l’occupation du patient.

Un examen et des soins chiropratiques réguliers sont essentiels à la prévention de l’apparition d’un CSV. Cette évaluation périodique permettra de corriger le CSV avant le développement de symptômes importants, et ainsi assurer une condition de santé optimale au patient.

Questionnaire santé
1. Avez-vous déjà subi une chute ou un accident?
2. Ressentez-vous une douleur au mouvement du dos ou du cou?
3. Ressentez-vous une diminution de force causée par la douleur dans vos activités
quotidiennes ou lors de la pratique d’un sport?
4. Avez-vous une diminution de mouvement d’un membre ou du dos?
5. Avez-vous commencé une nouvelle activité physique dernièrement?
6. Travaillez-vous à l’ordinateur?
7. Votre travail implique-t-il des mouvements répétitifs?
8. Votre travail implique-t-il le maintien de postures prolongées?
9. Est-ce que votre douleur est soulagée par l’application de glace?
10. Ressentez-vous des crépitements ou des craquements lors du mouvement de vos articulations?

Si vous avez répondu OUI à une ou plusieurs de ces questions, il est possible que vous souffriez de dysfonctions touchant les systèmes nerveux, musculaire et squelettique. Pour en avoir le coeur net,  consultez un membre de l’Association des chiropraticiens du Québec.

Références
The “Vertebral Subluxation Complex”, research Insights, Stiga John P, Renaissance International, S.A. 1982.
Textbook of Clinical Chiropractic, a specific biomechanical approach, Plaugher Gregory, William & Wilkins, 1993.
Spinal care its effects on human physiology in sickness and in Health, Charle S Mararsky, Marion Todres-Masarsky, Churchill Livinstone, 2001.
A review of the evolution of chiropractic soncepts of subluxation, Painter M Frank, D.C., http://chiro.org/LINKS/FULL/A_Review of_the_Evolution.shtml,2006-12-09.

Pour de plus amples informations ou pour des références, consulter le www.chiropratique.com